CHARLES ANGRAND 1854-1926

France - Néo-impressionnisme, pointillisme

La ligne de l'ouest à sa sortie de Paris

Avant qu’elles ne deviennent marchandes,
Les gares étaient des endroits magiques,
Où de grands chevaux de fer de légende
Crachaient dans le ciel des vapeurs mythiques.

On pouvait se croire au pied de l’Olympe,
Du Parnasse, ou dans un théâtre antique
Menant à l’Eden, où la mécanique
Ferait rêver pour que notre âme y grimpe.

Alors on s’asseyait à la sortie
De la gare, au milieu du champ voisin,
Pour épier les mouvements du Destin

Et l’on rêvait de ces trains wagons-lits
Et de ces gens partant à l’aventure
Jusqu’à même sortir de la peinture.


La ligne de l'ouest à sa sortie de Paris

Charles Angrand - La ligne de l'ouest à sa sortie de Paris (1886)

La Seine à Courbevoie

Charles Angrand - La Seine à Courbevoie (1888)

Les moissonneurs

Charles Angrand - Les moissonneurs (1892)