GUSTAVE CAILLEBOTE

Les raboteurs de parquet

Si par bonheur un jour enfin on emménage
Dans un appartement joliment décoré,
Riche de son histoire, au cœur d’une cité
Où la beauté circule encore d’âge en âge,

Si l’on est plein d’ardeur pour se mettre à la page,
Pour vivre avec son temps, tout changer, tout casser,
Faut-il sans états d’âme effacer le passé
Ou réaménager fier de cet héritage ?

Dans le salon antique on reprend les peintures,
Dans la plus belle chambre on refait l’éclairage,
On garde le parquet, on garde les moulures

Et puis la cheminée, compagnon de chauffage.
Dans l’Art aussi savoir de temps en temps donner
Quelques coups de rabot sans casser le parquet.


les raboteurs de parquet

Gustave Caillebote - Les raboteurs de parquet (1875)

Le jardin du Petit Genneviliers

Gustave Caillebote - Le jardin du Petit Genneviliers (1894)

Autoportrait

Gustave Caillebote - Autoportrait (1892)