ERNST JOSEPHSON

Le receveur des postes à l'Île de Bréhat

Ces suédois sont étonnants,
On a beau leur expliquer
Qu’on est un simple postier,
Ils vous donnent en peignant

Un air de troll débraillé,
Un peu vieux, un peu géant,
Avec ses deux ou trois dents
Attendant de vous croquer.

Mais, assis sur mon rocher,
De mon gourdin contondant
Je ne fais que tabasser
Le courrier des habitants.

Venez me voir au guichet,
Vous verrez bien si je mens !
J’irai vous voir au musée,
Pour guider vos errements.


Le receveur des postes à l'Île de Bréhat

Ernst Josephson - Le receveur des postes à l'Île de Bréhat (1888)