KONSTANTIN KOROVIN

Boulevard(s) de Paris

C’était une époque où Paris
Resplendissait de mille feux,

Le jour, la nuit et entre-deux,
Comme une bombe d’énergie.

L’Art y avait trouvé refuge,
La Peinture y resplendissait

Quels que soient les avis des juges
Et les artistes en rêvaient.

Quand on s’y promenait le soir,
L’âme rêveuse et réceptrice,

Un flot de lueurs inspiratrices
Tout à coup surgissait du noir ;

Il n’y avait plus qu’à s’installer
Et peindre les rues argentées

Où la vie nocturne invitait
La toile à se laisser aller.


Paris Boulevard

Konstantin Korovin - Paris Boulevard (1939)

Bastille

Konstantin Korovin - Bastille (1928)

Paris Boulevard des Capucines

Konstantin Korovin - Paris Boulevard des Capucines (1911)