HENRI MANGUIN

La Sieste

Déposer son corps
Dans le paysage
Et, quand il s’endort,
Sortir de sa cage.

L’âme musicale,
Aller chantonner
Avec les cigales,
Aller promener

Sur les vieux sentiers
Ou petits chemins
Au milieu des pins
Et des oliviers ;

L’âme ensoleillée,
Ramasser du thym
Et du romarin.
En longeant la baie,

Cueillir des amandes
Et de la lavande.

Après ces efforts
Dans la garriguette,

Rentrer dans son corps
Pour la siestounette,
L’âme généreuse,
Simplement heureuse.


La sieste

Henri Manguin - La Sieste (Le repos, Jeanne- 1905)