PIERRE PUVIS DE CHAVANNES

Marseille, porte de l'Orient

Marseille, Athènes, Rome, Istanbul ou Venise,
Combien y a-t-il donc de portes de l’Orient ?
Des portes, dans quel sens et pour quelle entreprise ?
L’Histoire est mitigée, le passé édifiant.

Tant de peuples déjà ont à travers les âges
Sillonné avec foi la Méditerranée
Pour les croisades, le négoce, les voyages
Ou la simple survie, mais avec quel succès ?

Tant d’empires perdus, passés de main en main,
Tant de paix piétinées dont on sonna le glas,
Tant de siècles passés à se tendre les bras

Sans jamais réussir une poignée de main.
Qui trouvera la clé d’une mer matamore
Pour fermer à jamais la boîte de Pandore ?


Marseille, porte de l'Orient

Pierre Puvis de Chavannes - Marseille, porte de l'Orient (1887)