HUBERT ROBERT

L'incendie de Rome (an 64)

Il faut parfois peu de choses
Pour que s’écroule une ville,

Pour qu’un geste malhabile
Finisse en apothéose.

Il n’est pas bien difficile
De trouver nombre de causes

A un incendie grandiose
Dans des quartiers peu tranquilles ;

Mais que ce soit la névrose
D’un empereur imbécile

Relève de la psychose
Ou d’une attitude hostile.


L'incendie de Rome

Hubert Robert - L'incendie de Rome (1785)

Principalement raconté par Suetone insinuant que l'empereur Néron lui-même, pyromane, aurait commandité/contribué à cet incendie, il est plutôt admis désormais que les causes seraient accidentelles