FRITS THAULOW

Rivières

L’eau aime à se promener dans la campagne. Elle y est souvent paisible et sereine, claire, limpide, pure et fraîche. Elle y est libre. Les hôtes des bois sont ses amis et les environs charmants.

The old church by the river

Frits Thaulow - The old church by the river (vers 1895)

La ville l’ennuie. Elle s’y sent à l’étroit, coincée entre deux rives étriquées qui la tourmentent. Elle se tord en tous sens, rebondit et accélère pour traverser plus vite. Elle y ramasse aussi un tas de cochonneries, devient sombre et trouble.

Riverside view of Abbeville

Frits Thaulow - Riverside view of Abbeville (1894)

Alors parfois elle s’énerve et déborde en déposant sur les quais déchets et produits transportés, pour que les humains se rendent compte. C’est parfois le cas, mais ils oublient et recommencent.




Flooding by the Seine

Frits Thaulow - Flooding by the Seine (1893)