LE JUGE TI

Sherlock Holmes chinois historique


Le juge Ti était un magistrat réputé, un personnage réel ayant vécu sous la Dynastie des Tang entre 630 et 700. C’était un magistrat réputé. Bien plus tard de premiers récits chinois racontent quelques-uns de ses exploits ; ils constituent en quelque sorte les premiers romans policiers chinois. Le Hollandais Robert Van Gulik (1910-1967) s’en inspire quelques siècles plus tard encore pour écrire une vingtaine d’énigmes résolues par son juge Ti, adaptées au style policier occidental mais bien ancré dans la culture chinoise de l’époque.






NOTA : Pour le livre de bibliophilie, contacter l'auteur (page contact du site via la page d'accueil) ; les calligrammes se retrouvent aussi dans le livre broché 'Cybercompositions' (voir section Librairie)

LE JUGE TI SE PRESENTE


Je fus un magistrat magistral,
Un « Mon Excellence » excellent,
Un personnage peu banal
Du temps des Tang,

Du juste ciel un justicier
Assoiffé de coupables et de vérité.
Lettré avant la lettre,
Autant qu’on put l’être ;

Un intellectuel de terrain
Maniant et l’épée
Et les poings pour corriger
La racaille et les coquins.

De 650 à 700
Avec mes sbires
Nous délivrions les innocents
Et l’Empire du pire.

De renommée
Je défierais
Les Holmes célèbres
Si vous n’étiez pas si barbares.

fA